• La population des baleines et gorilles des montagnes en hausse

    LIRE LA SUITE

  • Jean Paul Gaultier qui renonce à la fourrure, les ONG saluent son geste "fort"

    LIRE LA SUITE

  • La surpêche du thon obèse, préoccupe le monde de la pêche

    LIRE LA SUITE

  • Reporters sans frontières et WWF s'allient pour le 59e album photo dédié à l'environnement

    LIRE LA SUITE

NOS CONSEILS SANTÉ

Vous êtes ici : Accueil > Conseil santé > L'essentiel à connaître sur... l'Octodon
Imprimer En savoir plus

picto L'essentiel à connaître sur... l'Octodon

Groupe : RONGEURS                 

Origine : Amérique du Sud (Cordillère des Andes)

Nom latin : Octodon degus

Famille : OCTODONTIDES

Longévité : 7 à 10 ans.

Les molaires de l’octodon présentent des replis qui donnent aux dents la forme d’un 8 d’où son nom.

 

C’est un rongeur sympathique, très joueur qui a une activité de groupe. Il est donc indispensable de le maintenir en petites colonies ou en couple. Vous pourrez alors admirer ses prouesses de clown et ses poursuites infernales !


Description :

 

Encore appelé dégue du Chili, il a une robe lièvre et les incisives orangées. Il possède 5 doigts aux 4 membres. La queue assez longue se scalpe facilement. Attention donc à ne jamais le saisir par son extrémité !

De taille moyenne, 20 à 25 cm avec la queue, il pèse entre 200 et 300 g.


Hébergement :

 

C’est un excellent grimpeur, il nécessite donc une cage verticale de type volière pour oiseaux avec plusieurs étages (60 x 50 x 150 cm). Le décor comprendra des branchages, des abris naturels lui permettant de se cacher. Roue, échelle, jouets sont fort appréciés.

Un bac de terre à bain est nécessaire pour l’entretien du pelage comme pour le chinchilla et la gerbille.

Il est déconseillé faire cohabiter plusieurs mâles, l’idéal étant un couple ou plusieurs femelles pour un mâle.


Reproduction :

 

L'Octodon appartient à l’ordre des Caviomorphes, les petits sont donc nidifuges et naissent poilus et actifs.

La gestation est longue : 3 mois environ. 2 portées par an donnent naissance à 5 à 10 petits à chaque fois sevrés vers 1 mois et demi. Une femelle allaitante doit être séparée des autres.